Sélectionner une page
La mort du corps physique et le Karma de l’Âme

La mort du corps physique et le Karma de l’Âme

Après Comprendre la Mort selon la Philosophie du Yoga et Y’a-t-il un lien entre vie terrestre et après-vie ?, voici le troisième et dernier article de Goswami Kriyananda concernant les questions sur la mort, l’art de mourir et la renaissance.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de cet Enseignement dans le cours en ligne Le Voyage de l’Âme sur le Chemin Onirique Subtil.

 

1. La mort du corps physique

Lorsque vous êtes en vie, vous fonctionnez avec vos cinq organes des sens et votre mental. Ces six niveaux de conscience opèrent à un niveau dense de conscience. Cependant lorsque le corps physique commence à mourir, le complexe corps-mental perd cette faculté de maintenir ces niveaux fixes et denses de conscience. Ainsi, ils commencent à être réassimilés dans des états plus subtils jusqu’à ce que l’individu soit incapable d’utiliser ces organes sensoriels grossiers et donc qu’il ne soit plus capable d’entrer en relation avec le monde extérieur. Ainsi, l’individu est projeté dans son monde intérieur – le monde du mental subconscient.

A la mort du corps, ce processus de dissolution se poursuit jusqu’à ce que la personne passe au-delà des objets subtils de perception et entre dans le mental subconscient. La conscience d’une lumière demeure et elle est mentionnée par beaucoup comme la lumière claire de la mort. C’est une erreur. C’est la lumière claire de la vie vue par les mystiques, les yogis et les pratiquants avancés de la méditation lorsqu’ils entrent en méditation profonde – dans leur corps ou en dehors. C’est un état super-subtil de conscience au-delà des objets denses ou subtils, et même au-delà du nom et de la forme. Cette lumière porte avec elle un état de ressenti, un état de non-émotion. Les émotions portent avec elles une histoire. Un état de ressenti n’a pas d’histoire – c’est un état de conscience purement noétique.

Dans le processus de la mort, le corps subtil quitte sa maison terrestre qui est le corps physique. Ce corps subtil est mieux connu sous le nom de corps astral dans lequel le mental super-subtil existe. Le processus de mort se termine lorsque cet état de mental quitte le corps dense. Pour une personne normale, cet état d’inconscience est très similaire au sommeil pendant lequel il peut y avoir une lueur de conscience passagère comme dans le cas des rêves. Les mystiques, les yogis et les méditants, cependant, conservent leur conscience et sont conscients de la vie de “l’autre côté”, que l’on peut appeler le monde astral avec ses nombreux plans d’existence.

2. La vie dans l’Astral

Pour la personne moyenne, cet état de mort est simplement un long sommeil sans rêves dans l’inconscience. Après un moment, l’état mental de l’individu se transforme en ennui et en impatience et cherche à nouveau stimulation et amusement. Ainsi, il se réveille à un nouveau niveau de conscience, comme l’état de sommeil se transforme en état d’éveil, et commence son incarnation semi-consciente dans l’astral, en reprenant souvent le pattern de la vie de la dernière incarnation astrale. L’âme travaille là sur son karma astral plus subtil et accélère son évolution, diminuant ainsi le nombre d’incarnations terrestres nécessaires pour atteindre la conscience cosmique.

Le mental typique n’est pas satisfait de ces expériences astrales subtiles. Il se languit de quelque chose que la vie astrale ne peut pas offrir: des expériences dites terrestres, denses. Ainsi, la personne se promène d’expérience en expérience et de lieu en lieu. Lorsqu’un certain niveau d’impatience est atteint, l’individu entre dans ce que l’on appelle le théâtre cosmique et dans lequel il n’y a qu’un siège et un écran à 360°. Le film commence avec des sortes d’images-flash, qui sont très subtiles et non émotionnelles. Ces symboles n’intéressent pas la personne, alors les images deviennent d’un contenu moins subtil et plus émotionnel. A un certain point, la personne devient intéressée par un symbole et les flashes deviennent des vignettes.

Si l’intérêt n’est pas maintenu, les vignettes stoppent et les symboles recommencent à se succéder, mais de moins en moins subtils et de plus en plus émotionnels. Si les vignettes retiennent l’intérêt de la personne, elles se transforment en films. A un moment pendant le film, le fond du théâtre s’ouvre et la personne descend vers un théâtre plus bas. Cependant, les cryptogrammes vus dans le film sont enregistrés dans les banques mémorielles de la personne comme des symboles divers. Le même processus se produit dans le deuxième théâtre cosmique, et à nouveau les cryptogrammes vus dans le film sont enregistrés dans l’âme comme des symboles divers.

Le fond du théâtre s’ouvre et l’individu descend gentiment dans le troisième et dernier théâtre dans lequel le même processus se répète. Le sol s’ouvre et l’âme descend dans le plan terrestre, emportant avec elle ces symboles variés enregistrés dans sa banque mémorielle. Ces symboles divers sont les codes ésotériques du Soleil, de la Lune et de l’Ascendant (constellation zodiacale présente à l’horizon au moment de la naissance).

3. Le Karma de l’Âme

Certaines écoles de pensée appellent ces trois symboles les trois désirs. En Kriya Yoga, ce sont les trois clés karmiques par lesquelles l’individu commence sa recherche d’un temps et d’un lieu pour la manifestation de ces karmas. Karma signifie la réaction résultant de chaque action – mentale ou physique. Le mot action signifie ici pensée, parole et action. D’abord il y a la pensée, puis nous verbalisons cette pensée et puis le mot prononcé se transforme en action physique.

Le concept de karma a existé dans la philosophie indienne depuis la préhistoire. Le concept yoguique de karma est plus complexe que dans les autres écoles de pensée car il fait la distinction entre les différents types de karma. La loi du karma rend clair le lien entre la pensée et les actions physiques et la réaction résultant de ces forces. Parfois, ces réactions s’ensuivent immédiatement; à d’autres moments, elles se manifestent plus tard dans la vie.

Plus clairement, selon la loi du karma, “La pensée limitée conduit à des mots limités qui conduisent à des actions limitées, qui conduisent à une vie limitée; des pensées non limitées conduisent à des mots non limités qui conduisent à des actions non limitées, qui conduisent à une vie non limitée”. Cela signifie que ce que vous êtes devenu a été déterminé par les pensées principales que vous avez eues dans votre mental et ce que vous deviendrez sera déterminé par les pensées principales que vous avez dans votre mental. Parce que nous sommes tous liés les uns aux autres par un champ de force morphogénétique, il importe de réaliser que les états limités sont liés non seulement aux individus mais aussi aux familles et aux groupes.

Puisque la plupart des humains créent plus de karma que ce qui peut être réalisé dans une vie, cela requiert une vie supplémentaire pendant laquelle ce karma non rempli peut se réaliser. Les effets du karma se manifestent le plus souvent sur une très longue période, couvrant plus d’une incarnation. Ainsi, la réincarnation est un facteur lié à cette loi du karma.

Lire la suite »

Le Voyage de l’Âme sur le Chemin Onirique Subtil

Le Voyage de l’Âme sur le Chemin Onirique Subtil

Namasteji Cher Etudiant du Yoga !

"N'oubliez pas les bénédictions dans votre vie qui vous ont donné ce Champ de Conscience. N'oubliez pas les bénédictions dans votre vie qui vous ont donné les Passeurs du Champ. Ne flétrissez pas les fleurs des Champs. Ne prolongez pas la Nuit. Ne nourrissez pas la folie. Soyez plutôt le passeur de Lumière, les graines de la Fleur. Soyez à jamais le laboureur du Jardin de Dieu."

-- Goswami Kriyananda in Une Méditation pour Chaque Jour

La Mort n'est pas la Fin de la Vie, la Vie Continue de l'Autre Côté !

Notre mental est le champ du karma de la vie, et chaque action sème une graine karmique dans ce champ. Des actions harmonieuses et positives sèment des graines karmiques qui se transforment en expériences de bonheur dans le futur. Chacun a des graines de bonheur, des graines de paix et des graines de calme. Chacun a des graines karmiques positives.

Quand nos corps physiques commencent à mourir, les graines karmiques qui mûrissent sont très importantes parce que ces graines, dans une très large mesure, déterminent le type de renaissance que nous prendrons, très probablement.

L'état mental où nous sommes, lorsque notre corps physique est en train de mourir, est le facteur vital. Si nous mourons avec un état mental paisible, cela stimulera la graine karmique positive qui jaillira et produira une vie astrale chanceuse, qui à son tour provoquera une re-naissance physique chanceuse.

La dernière pensée d'une personne juste avant la mort du corps physique, gouverne le futur destin de cette personne dans l'astral. La sortie de l'âme du corps dense est immédiatement suivie par les pranas vitaux quittant le corps physique. L'âme se déplace alors entre le monde terrestre et le monde astral, comme on le fait entre l'état de veille et l'état de rêve. Le passage du soi du corps, lui, varie selon les actions positives et négatives qu'il a accomplies sur lui-même... et la sagesse acquise par ces actions. Le jiva emporte avec lui ses impressions des naissances précédentes, pas seulement de la dernière incarnation terrestre, mais des anciennes vies astrales.

Puis au terme de sa vie astrale, il empruntera l'un des deux Chemins : Le Devayana, ou Chemin du Nord, est le Chemin de Lumière par lequel les mystiques atteignent la Réalité (Brahman), ou le Pitriyana, le Chemin de la fumée ou des ténèbres qui ne mène pas directement à l'Illumination, mais plutôt directement aux ancêtres et à la renaissance au plan terrestre.

Sinscrire au cours en ligne

Suivre ce cours

La mort : y’a-t-il un lien entre vie terrestre et après-vie ?

La mort : y’a-t-il un lien entre vie terrestre et après-vie ?

Cher Goswami, j’ai lu votre article sur Comprendre la Mort selon la Philosophie du Yoga et l’ai trouvé très intéressant. Ma question est : “Y a-t-il un lien entre vie terrestre et après-vie ? Comment sait-on que ce qu’on voit de l’autre côté est vrai et réel?”

Vers la fin des années 30, lorsque ma conscience a pour la première fois pénétré dans les plans intérieurs (l’astral), je me suis posé la même question : Mon mental était-il seulement en train de faire l’expérience d’hallucinations intéressantes ou y avait-il là une vérité plus profonde ?

Mes doutes provenaient de la croyance des religions occidentales que l’on ne peut pas pénétrer dans l’après-vie tant que l’on ne soit pas mort. J’ai failli alors arrêter mon exploration de cet espace intérieur. Cependant, j’ai réalisé que ces états de conscience plus profonds étaient tout à fait organisés, ordonnés et qu’on pouvait y déceler un schéma spécifique.

Donc j’ai donc poursuivi mon exploration et j’en suis venu à réaliser que nos pensées et nos croyances sont des forces qui limitent ce que nous pouvons percevoir et voir. Ainsi, avec la pratique renouvelée du yoga, mon mental est devenu paisible et cela m’a permis d’entrer dans des espaces plus profonds où j’ai gagné en compréhension.

En effet il m’est bien vite devenu clair que les émotions lourdes étaient des forces qui bloquaient l’accès à une conscience plus claire et plus profonde. Encore une fois, à travers le yoga, je pus adoucir et supprimer ces états émotionnels et mon mental devint capable de s’expanser vers des royaumes plus élevés et de collecter des informations subtiles de et sur l’après-vie. Ainsi, je fus convaincu que les êtres humains étaient capables de pénétrer dans l’après-vie et de collecter des informations vérifiables, ce qui était “vrai et réel” pour utiliser vos propres mots. Autrement dit, je suis convaincu d’être maintenant réveillé ; cependant, à tout moment, il est possible que je me réveille et que je réalise que j’étais en train de rêver. Jusqu’à ce que cela arrive, je fais l’hypothèse que je suis réveillé et je continue à avancer. En mysticisme, il n’y a pas de différence entre l’état de veille et l’état de sommeil ou entre la vie terrestre et la dite “après-vie”.

Mon mental comprit que si ces états de conscience étaient dans le monde astral, alors le futur y serait aussi. Par exemple, si je devais aller dans l’astral pour trouver le flux de pensées du futur (potentiel) de quelqu’un, alors j’aurais accès à des évènements spécifiques de son futur. J’ai essayé cela avec un certain nombre de personnes et identifié des expériences spécifiques qu’elles seraient susceptibles d’avoir dans cette incarnation. Des années plus tard, ce que j’avais vu et mémorisé s’est manifesté. Cette vérification a nourri ma certitude de la capacité de l’être humain à acquérir une conscience du monde astral aussi bien que d’un monde non physique. J’ai utilisé le terme futur “potentiel” car mystiquement parlant, connaître le futur vous donne le pouvoir de changer ce futur.

Plus tard, j’ai rencontré des âmes désincarnées qui m’ont parlé de leurs enfants et de ce qui allait arriver à leurs enfants. Des années plus tard, ces évènements se sont manifestés exactement de la façon dont les parents avaient dit que cela se passerait. Cette preuve confirma absolument l’existence de l’après-vie, son lien à la vie terrestre humaine et celui de la vie terrestre à l’après-vie. Ce sont ces expériences qui ont supprimé de mon mental tout doute que les humains étaient capables de voir dans l’après vie.

Le Yoga précise que toute action laisse une empreinte d’habitude ou humeur subconsciente (appelées samskaras ) sur le mental astral subtil. Ces empreintes se rassemblent pour former des vasanas, qui sont des traits et tendances latentes et subliminales que nous laissons derrière nous lorsque que nous exerçons un désir. Tôt ou tard, ces vasanas se manifestent comme un événement donné que l’on connaît sous le nom d’action karmique ou événement karmique. Le mental est comme un champ et toutes actions, physiques, verbales ou mentales, sèment des graines dans ce champ. Les actions positives sèment des graines de positivité future. Les actions négatives, des graines de négativité future. Ces graines restent dormantes jusqu’à ce que se manifestent les circonstances nécessaires pour leur germination. Certaines graines se manifestent dans cette vie, d’autres, dans des incarnations futures.

Les graines karmiques qui germent lorsque notre corps physique meurt sont significatives parce qu’elles tendent à déterminer le type de renaissance que nous allons avoir dans l’astral aussi bien que dans des incarnations futures sur le plan terrestre. Notre état mental au moment de la mort de notre corps physique détermine quelles graines karmiques vont germer. L’état mental à ce moment-là est révélé, symboliquement et effectivement, par l’état du mental que nous avons lorsque nous nous endormons la nuit et lorsque nous nous réveillons le matin. L’agitation, les cauchemars, la confusion et l’oubli proviennent d’un mental non paisible. Ainsi la ‘petite mort’, l’état de sommeil, révèle-t-elle les évènements attendus du grand sommeil. C’est l’une des raisons pour lesquelles le yoga insiste sur la pratique du contentement et de la paix.

Si le mental est paisible au moment de la mort du corps physique, il y aura une maturation accélérée des graines karmiques positives, ainsi des expériences positives se manifesteront dans l’astral et pendant la réincarnation. Si le mental est émotionnel à ce moment là, il y aura une maturation accélérée des graines karmiques négatives, ainsi des expériences négatives se manifesteront dans l’astral et pendant la réincarnation sur Terre. La corrélation entre l’endormissement et la mort du corps physique n’est pas accidentelle ni symbolique. Elle est factuelle parce que le processus du sommeil, du rêve et du réveil sont des reproductions microcosmiques d’un schéma macrocosmique de la mort, du processus de mort et de renaissance du corps physique. Lorsque l’on s’endort, l’Energie de Vie (Prana) se retire du corps physique et du cerveau et se transfère momentanément dans le corps et le mental astral.

Endormie, une personne ressemble à un mort. Lorsque l’on commence à se réveiller, l’énergie se retire du corps astral et revient au corps physique qui est revivifié. Gardez à l’esprit que la direction du flux vital va du subtil au dense, du monde intérieur au monde extérieur, des mondes supérieurs aux mondes inférieurs. Dans ce processus, la personne traverse les niveaux de l’état astral, incluant les niveaux des rêves, et retourne automatiquement à son corps physique. Automatiquement, la mémoire et le contrôle mental sont restaurés au cerveau et au corps physique. Lorsque cela se produit, la mémoire du monde de rêve s’évanouit.

A une exception critique près, exactement le même processus se déroule lorsque notre corps physique meurt. Avec la mort du corps physique, la corde d’argent qui connecte le corps physique avec le corps astral se brise et ainsi, nous ne pouvons retourner dans notre corps physique à travers ce tunnel. Pendant le processus de sommeil, du rêve et du réveil, la corde d’argent qui relie notre corps astral à notre corps physique ne se brise pas. Ainsi, nous pouvons retourner à travers ce tunnel dans notre complexe corps/mental. La corde d’argent connecte Ajna chakra (le Centre Solaire), de couleur or et situé entre les sourcils du corps physique à Chandra chakra (le Centre Lunaire), de couleur argent et situé à la base du crâne du corps astral.

De même que lorsqu’on traverse l’état de rêve, l’on revient automatiquement au monde physique quand on s’est assez reposé, les fonctions mentales sont automatiquement restaurées, de même que lorsque le mental se réveille quand on s’est assez reposé, que l’on a collecté et condensé les expériences de l’incarnation et reçu la guidance du monde astral, l’on se réveille automatiquement dans une nouvelle incarnation avec la mémoire des samskaras terrestres antérieurs modifiés positivement par les nouveaux samskaras astraux.

Lorsque l’on se réveille de la mort du corps physique, le monde astral s’efface et l’on perçoit à nouveau le monde physique. Oui, le monde astral s’efface à moins que l’on n’ait appris à rester éveillé dans l’état de sommeil et de rêve. Encore une fois, c’est l’une des raisons majeures pour lesquelles le yoga insiste sur la méditation et la conscience des états intérieurs, incluant l’état de rêve.

Les mystiques s’intéressent aux images cosmologiques qui se manifestent au-delà et en dehors de l’état de rêve. Cela amène le concept de la vision de Dieu dans le mysticisme. Étymologiquement le mot mysticisme vient du mot grec myein signifiant fermer les yeux. Ainsi, le terme mysticisme a la connotation de se tourner vers l’intérieur et vers le haut, atteignant ainsi un état méditatif. Dans ce processus, on retire le ‘soi’ du monde extérieur et à travers une intériorisation on se tourne et on s’élève vers le haut, en transcendant le mental et en entrant dans la conscience collective et les Mémoires Akashiques de l’humanité. En yoga, ce processus est connu comme le Kriya-Shiva Yoga.

Le mysticisme est en relation avec ce qui transcende la vie humaine quotidienne. C’est un art et une science où l’on recherche le Divin dans la vie, ici et maintenant, de même que dans l’après-vie. L’on cherche à trouver le Divin dans tous les êtres, ce qui est possible lorsqu’on réalise que la vie est homogène.

Dans une vision, le mystique suisse Nicholas Von Flue vit Dieu qui lui apparaissait avec Ses yeux, oreilles et bouche scellés avec des pointes de flèches. Cette image reflète une technique utilisée par les mystiques, qui est de sceller fermement les sens principaux avec les doigts pour que toute manifestation ou expérience soit le résultat d’un travail intérieur du mental et non un stimulus des organes des sens physiques ou subtils. En yoga, cette technique s’appelle yoni mudra. Le résultat de cette intériorisation est la réalisation que toute vie est homogène : “En haut comme en bas ; à l’intérieur comme à l’extérieur”.

La vision de Nicholas Von Flue contient une révélation plus profonde. Ce sont en fait les organes des sens de Dieu qui sont percés et scellés, ce qui signifie que la capacité à méditer se projette et évolue à partir d’un centre intérieur et divin (chakra) qui existe dans le corps de résurrection, le corps astral ou corps de Lumière. C’est là qu’il y a conflit entre mysticisme et religion parce que les mystiques réalisent que le symbole de Dieu se manifeste de leur âme intérieure et est un reflet des racines de leur être. Ce symbole a dévié radicalement de la personnification statique et fixe de Dieu déclarée dogmatiquement. Ainsi naquirent des conflits graves entre les mystiques et le dogme de l’église quant à la théologie et la nature de Dieu.

Les mystiques ne se tournent pas vers les textes pour trouver une signification divine, mais plutôt vers leur expérience mystique propre et personnelle du Divin en utilisant les outils du détachement, de l’intériorisation et de la méditation. Ce faisant, le mystique ne fait pas l’expérience d’un Dieu théologique mais celle d’une matérialisation individuelle de Dieu. C’est l’expérience du Divin qui lie le mystique à ses propres racines divines et qui donne une signification plus élevée et plus libre à la Vie, et donc à sa propre vie.

La plupart des prêtres, rabbins, pasteurs et swamis n’ont pas cette expérience personnelle et donc doivent substituer l’expérience divine directe par des dogmes autorisés d’une église qui sont le plus souvent protégés avec un zèle fanatique. Ces âmes ne ferment pas les yeux mais doivent les garder ouverts afin d’être capables de lire. Ainsi sont-elles préoccupées par des expériences extérieures qui ne peuvent jamais être mystiques ou divines.

Le mysticisme apparaît dans toutes les religions. Il forme un contrepoids intérieur aux membres extérieurs du clergé qui se préoccupent de ce qui est l’interprétation correcte et officielle des textes sacrés. Les mystiques chrétiens furent réduits au silence en étant renvoyés dans l’astral par les moyens habituels.

Cependant, un groupe de mystiques trouva le moyen de contourner cette réduction au silence par l’église. Ce furent les alchimistes qui utilisèrent un symbolisme plus profond pour transmettre leurs Enseignements. L’un d’eux était Paracelse (1493-1541) qui chercha le ‘Deus abscon ditus’, la Divinité cachée en chacun de nous. Ce fut l’une des raisons-clés pour lesquelles Carl Jung s’intéressa et s’impliqua tant dans l’alchimie.

Shanti & Prem,

— Goswami Kriyananda in Le Voyage de l’Âme sur le Chemin Onirique Subtil

Comprendre la Mort selon la philosophie du Yoga

Comprendre la Mort selon la philosophie du Yoga

J’ai reçu un certain nombre de questions sur la mort. La première question est :

“Je comprends que le yoga a à voir avec la mort et l’art de mourir. Pouvez-vous m’aider à comprendre la mort selon la philosophie du yoga ?”

Chaque religion a son propre concept de la mort et de la vie après la mort. Dans le judaïsme orthodoxe, il n’y a pas de croyance de la vie après la mort. Dans le catholicisme occidental et dans les religions qu’il a influencées, il y a un mur, symboliquement parlant, entre les vivants et les morts. Cependant, dans les églises russes et grecques, il n’y a pas de mur : c’est plus comme un rideau qui peut aisément être ouvert.

C’est lorsque l’on se tourne vers le mysticisme que l’on trouve un concept cohérent de la mort et de la vie après la mort à travers les âges et les pays. En mysticisme – qui inclut le yoga – il n’y a pas de mur ou de rideau. La différence entre ce monde et le suivant est simplement une question de déplacement de la conscience. En bref, il n’y a pas de vie et de mort, il y a seulement la conscience et l’inconscience – la conscience dispersée et la conscience focalisée.

Le yoga vous enseigne que vous êtes immortel. Cela signifie que vous ne pouvez pas mourir et que vous n’êtes jamais né. Selon le yoga, le monde des morts est pratiquement comme ce monde en ce sens qu’il a beaucoup d’environnements différents comme Chicago et Hawaï par exemple, chacun avec sa propre météo, son environnement et les types de personnes qui y vivent.

Ces environnements sont appelés lokas ou plans de conscience et ils sont au nombre de 7. Pris ensemble, ces sept lokas majeurs sont appelés le sept étages d’un grand magasin avec des choses différentes aux différents étages, et donc par conséquent des gens différents aux différents étages. Les lokas supérieurs sont considérés comme étant plus lumineux et plus emplis de sagesse, alors que les lokas inférieurs sont considérés comme plus sombres et plus chargés d’émotions.

“Comment est-ce de mourir selon la tradition du yoga?”

D’abord, vous ne mourez pas : c’est le corps physique qui meurt. Selon le yoga, il n’y a pas besoin d’avoir peur de la mort parce que la plupart des gens continuent à faire dans la mort ce qu’ils ont toujours fait sur Terre. Un cordonnier continue à réparer des chaussures, une maîtresse de maison continue à s’occuper de sa maison, un soldat continue à faire son travail de soldat. En d’autres termes, la mort est simplement une extension de votre vie terrestre. Bref, il n’y a que la Vie. Vivez là et trouvez-y de la joie. Trouvez la joie ici et maintenant et vous aurez de la joie dans l’Astral.

Puis après avoir fait pendant un moment ce que l’on faisait sur Terre, la conscience s’atténue et le mental subit une transformation pendant laquelle le désir le plus profond que l’on ait eu pendant sa vie terrestre tend à se manifester. Par exemple, si la maîtresse de maison avait le désir d’être médecin, elle deviendrait un médecin dans l’Astral afin d’équilibrer l’énergie de son désir. Cependant, si cela ne satisfait pas son besoin émotionnel, elle deviendra médecin lorsqu’elle se réincarnera sur terre.

Les yogis disent, “Faites attention à ce que vous désirez parce que vous l’obtiendrez”. Faites attention à ce que vous faites maintenant parce que vous allez en refaire l’expérience de l’autre côté. La réponse du Kriya Yoga est celle-ci : faites ce qui vous procure de la félicité ou trouvez la félicité dans ce que vous faites (ou ne le faites pas).

Lorsque votre corps physique n’est plus habitable, vous en déménagez pour habiter un corps plus subtil, connu en occident comme le Corps Astral. Dépendant du loka dans lequel vous vous trouvez, votre corps astral ressemble en général à ce à quoi vous ressembliez à la force de l’âge dans votre vie terrestre. Votre corps astral est aussi réel et paraît aussi solide que celui que vous habitez pour l’instant. Vous aurez toujours vos cinq sens parce que les capacités physiques, sensorielles et intellectuelles sont une extension des mêmes pouvoirs sensoriels qui fonctionnent dans votre corps terrestre.

La vérité est que le corps subtil ou astral est venu en premier et le corps physique est venu ensuite. Il n’y a pas de phénomène physique ou mental qui n’ait pas sa contrepartie d’abord dans le monde astral. En toutes choses, l’astral précède le physique. De plus, lorsque vous n’habitez plus votre corps physique, tous vos sens fonctionnent mieux que lorsque vous en aviez parce qu’il n’y a pas de distractions physiques corporelles.

Plutôt que quelque chose qui se produise à un instant précis, la mort est un processus d’environ 72 heures pendant lequel votre conscience se transfère du royaume physique au royaume astral. Les Forces dans le monde astral peuvent nous être d’une grande aide à nous qui sommes dans le plan physique : cependant, elles aident peu d’entre nous parce que nous ne sommes pas en communion avec elles.

Dans le monde astral, nous sommes plus conscients de ces aides qui nous assistent dans notre réorientation vers notre nouveau corps et notre nouveau monde. Il y a également des membres importants de notre famille, généralement des tantes, des oncles, des grands-pères, des grand-mères qui nous aident à être plus à l’aise et à nous sentir plus en sécurité dans notre nouvel univers. La première étape importante dans votre voyage vers votre nouvelle vie est la rencontre de gens aimés de votre vie terrestre. Puis, des amis intimes viendront vous rencontrer : vous n’avez pas besoin de les chercher.

Les liens émotionnels et le partage avec ceux que vous avez aimés et qui vous ont aimé amènent un processus de guérison au mental et au corps. Ces âmes vous aideront à comprendre que vous n’êtes pas mort mais que vous avez simplement un nouveau corps et un nouvel environnement (un peu comme une chenille qui devient un papillon avec un nouveau corps) et que vous n’êtes plus limité à la Terre. Relativement rapidement, vous ressentirez une grande sensation de légèreté et de liberté et vous deviendrez conscient de vos nouveaux talents parce que vous serez moins confiné que sur le plan terrestre.

Chaque niveau de la vie astrale donne une expérience spéciale dans laquelle vous apprenez des choses sur vous-même, votre relation avec votre environnement et les êtres qui s’y trouvent. Comme vous en apprenez plus sur votre vrai moi, votre vie dans l’astral s’améliore, permettant ainsi de mettre en place un schéma pour améliorer votre prochaine incarnation terrestre.

Selon le yoga, vous utilisez aussi le corps astral pendant que vous êtes sur le plan terrestre. Dans l’état de rêve, vous entrez dans votre corps astral et fonctionnez avec lui. Ainsi, pendant l’état de rêve dans cette vie, vous pouvez apprendre à être plus conscient de votre corps astral et du monde astral. C’est pourquoi les yogis appellent le sommeil “la petite mort” et la mort “le grand sommeil”. Ainsi lorsque le grand sommeil arrive, la transition ne demandera pas réellement de réorientation, et un très petit ajustement sera nécessaire.

Votre corps astral a de grands pouvoirs yoguiques, dont la plupart sont mentionnés dans les Yoga Sutras de Patanjali. Il indique que le corps astral (et non le corps physique) peut passer à travers les murs, voler et changer de taille à volonté. Mais ces yogas siddhis ne sont pas un but. Ces pouvoirs vous permettent seulement de vous rendre compte que vous n’êtes plus limité par les lois de la physique à trois dimensions, juste comme un papillon qui obtient des pouvoirs qu’une chenille ne peut imaginer : il peut léviter ! Pendant cette étape, les maladies sont soignées et tous les handicaps physiques sont supprimés, rendant le corps astral frais comme neuf et entier.

A un niveau spirituel plus profond, tout travail vers le développement personnel entrepris sur Terre vous permettra d’ouvrir votre Troisième Œil (Ajna chakra), vous permettant de voir dans vos vies passées et dans vos vies futures potentielles. Après avoir appris à utiliser vos nouveaux talents, vous entrerez dans un nouveau loka de l’astral où les croyances, les pensées et les désirs que vous avez formés pendant votre vie terrestre seront examinés. Cette phase de votre voyage est la plus difficile pour certaines personnes, parce que c’est là que vous vous trouvez dans un Amphithéâtre Cosmique avec un écran à 361° tout autour de vous (non, ce n’est pas une erreur de frappe.). Vous pouvez voir tout l’écran en même temps, et vous y voyez votre vie terrestre passée.

Dans la vie terrestre, il est aisé de séparer votre moi de ce qui se passe sur un écran de cinéma. Dans l’astral, vous pouvez voir que les croyances, les pensées, les émotions appartiennent à votre mental : elles ne sont pas vous. Là, vous êtes confronté avec toutes les émotions, les pensées et les croyances de votre mental. Ce qui apparaît sur l’écran est totalement déterminé par les peurs, les désirs et les aspirations les plus profonds de votre mental.

C’est là que vous serez capable de créer et recréer votre paradis ou votre enfer personnel. Cependant, ce ne sont pas des états éternels, parce que l’ennui est le mécanisme universel de changement dans la vie et dans l’astral. Finalement, c’est votre propre ennui qui vous extirpera de votre enfer ou de votre paradis, et qui vous permettra de vous éveiller à vous-même et ainsi de supprimer toute illusion ou délusion.

Pour la plupart des gens, c’est à cette étape qu’ils font l’expérience de l’amour, de l’honneur et du luxe qu’ils ont désirés mais n’ont pas reçus pendant leur incarnation. C’est un processus de guérison essentiel pour qu’ils puissent passer à des royaumes astraux plus élevés. Les évènements de ce loka sont difficiles à contrôler parce qu’il n’y a pas ce facteur de délai lié à Saturne, c’est à dire qu’il n’y a aucun délai entre ce qui est désiré et sa réalisation émotionnelle. De la même façon, toute expérience désagréable peut être transmutée instantanément en une expérience positive en se refocalisant simplement sur une pensée adaptée.

La clé ici est de reconnaître que toutes les forces négatives reçoivent leur pouvoir de votre propre système de croyances. La fonction mystique de cette étape dans l’astral est de vous éveiller à la réalisation du pouvoir et des limitations des croyances. A terme, ce processus révèlera vos véritables motivations. Cela révèlera aussi lesquelles de vos croyances sont fausses et autodestructrices et lesquelles ne le sont pas. C’est là où votre symbole de Dieu, votre Guru ou des gens-clés de votre vie terrestre peuvent vous être de la plus grande aide.

Après avoir nettoyé votre mental subconscient de ses peurs et ses désirs les plus profonds, vous poursuivez vers le prochain loka où l’on vous montrera les évènements les plus importants de votre vie comme à travers des diapositives qui défilent à très grande vitesse. Lorsqu’un événement contient un karma inachevé pour votre mental, le film s’arrête, vous permettant d’absorber et d’assimiler sa signification réelle et de corriger les erreurs que le mental peut avoir faites dans le passé.

Pour beaucoup d’âmes, ce loka est un processus intense, et pourtant stimulant, où ont lieu la plupart de votre apprentissage et votre planification pour votre prochaine incarnation. C’est là où est révélée la Vérité derrière chacun de vos mots et actes. Vos propres motivations deviennent évidentes et vous verrez par vous-même qui et ce que vous avez réellement été. Dans ce loka, vous ne pouvez échapper à vous-même. Quand vous avez fini d’analyser le film complet de votre vie, il sera condensé en trois attitudes ou points de vue donnés concernant la vie. Ceux ci sont ensuite enregistrés dans les banques mémorielles de votre âme pour déterminer le pattern de votre prochaine incarnation terrestre. Ainsi, de cette façon, le schéma de votre prochaine incarnation est choisi par vous et vous seul. Le moment et le lieu de votre renaissance sont déterminés par ce que vous avez encore besoin de découvrir sur vous-même ainsi que sur votre attitude vis-à-vis de la Vie et de toutes les formes de vie.

Selon les yogis, pour savoir comment vivre, vous devez savoir mourir. Une pratique quotidienne de yoga augmentera votre conscience et vous préparera à mourir consciemment afin de pouvoir supprimer les limitations et la souffrance et accélérer votre évolution spirituelle. Si vous vous souvenez que nous allons tous perdre nos corps physiques, que toutes les choses ne sont qu’empruntées et qu’on doit les rendre dans quelques décennies, votre conscience se fixe alors sur le fait que la vie est précieuse. Cela vous permet de faire des choix plus sages et ainsi de trouver un sens plus profond à la vie quotidienne.

Selon le yoga, au moment de la mort de votre corps, les organes des cinq sens s’éteignent les uns après les autres jusqu’à ce que toute l’énergie astrale soit réunie à l’Œil Unique, l’Ajna chakra. (Certaines écoles de pensées disent au Chakra-Couronne, le Lotus aux Mille Pétales qui est situé sur la fontanelle antérieure, la partie molle du crâne d’un bébé). Lorsque l’âme passe du corps physique dense au corps astral subtil, vous faites l’expérience d’une auto-réflexion de l’âme d’entre 48 et 54 secondes astrales, qui va se manifester en trois étapes de durée égale. Pendant, la première étape, vous verrez votre vie terrestre complète se dérouler devant vous. Dans l’étape suivante, vous faites une évaluation de vous-même fondée sur ce que vous avez vu. Pendant la dernière étape, lorsque vous rendez votre dernier soupir, votre banque mémorielle (âme) et votre conscience quittent le corps physique dense et entrent dans le corps subtil astral où vous allez vivre et faire l’expérience d’évènements en fonction de votre autoévaluation.

A ce moment, l’âme passe du royaume physique au royaume astral en traversant un tunnel de lumière qui a trois sections, chaque section étant plus grande que la précédente. La première section est colorée en jaune, la suivante est bleue et la dernière est blanche. La Zone Jaune indique le Monde Astral où vont la plupart des gens, puis sont forcés de retourner sur la terre à cause de leur karma. La Zone Bleue est le Monde Causal, où restent quelques âmes pendant le temps entre deux vies et puis choisissent de retourner sur le plan terrestre pour aider les humains à mûrir et à évoluer. La Zone Blanche est la Zone Divine, où les âmes choisissent généralement de ne pas de retourner sur le plan terrestre. Elles peuvent choisir de descendre dans les deux zones inférieures, l’astral et le causal pour aider les êtres qui s’y trouvent.

Pendant que l’âme se déplace dans ce tunnel, elle ressent les autres âmes, certaines allant dans la même direction, d’autres se déplaçant dans la direction opposée. Du côté gauche, il y a un chemin frais et enneigé. Du côté droit, il y a un chemin chaud et sec. La plupart des gens prennent le chemin chaud et sec. Cependant, les yogis disent qu’il faut prendre le chemin froid et neigeux si vous voulez accélérer votre évolution. Des deux côtés, vous rencontrerez certains de vos parents et amis proches pour vous accueillir et vous aider. Le 18ème jour après votre mort, vous pouvez choisir de rester dans le champ de forces ou de le dépasser et d’entrer dans la zone bleue. Presque toutes les âmes restent dans le niveau de la zone jaune et se réincarnent plus tard sur les plans terrestres.

Il importe de garder un mental paisible et concentré pendant la progression du processus de mort pour que votre mental puisse être en harmonie complète avec la bonté de la Vie et pour s’harmoniser avec l’Infini. C’est à ce moment que vous serez récompensé de tout le yoga que vous avez pratiqué pendant que vous étiez sur Terre. Vous devez manifester de la maîtrise de vous-même à ce moment si vous souhaitez adoucir le karma de la vie terrestre passée et accélérer votre évolution spirituelle. Vous développez cette maîtrise en méditant quotidiennement, c’est à dire en vous tournant vers l’intérieur et vers le haut pour observer votre mental. En faisant cela, vous apprenez à contrôler le mental.

Une pratique quotidienne vous donnera la capacité de discerner ce qui se passe dans les profondeurs de votre âme, vous donnant le pouvoir de vous focaliser sur ce que vous choisissez, et non sur ce que désire le karma du mental. L’invocation d’un nom divin ou du Guru sont des façons de vous relier à l’Infini et de vous connecter plus entièrement avec le Mental Divin. Cela aide aussi à vous élever vers un loka astral supérieur. Chanter un mantra est un excellent moyen de briser les obstacles et d’amener la liberté dans votre âme.

Un facteur vital dans le processus de la mort, de l’art de mourir et de la renaissance est que pendant un moment bref mais critique, votre mental n’est pas sous le contrôle de votre ego terrestre. A ce moment-là, vous pouvez vous harmoniser avec la Vie, avec la Bonté et à ce qui vous précède et est plus grand que vous. Pour vous préparer, cependant, vous avez besoin de conditionner votre mental pendant que vous êtes sur le plan terrestre. La pratique quotidienne du yoga vous aidera à vous harmoniser avec votre Soi Supérieur dans votre complexe corps/mental.

La pratique de la respiration alternée ou la technique respiratoire du Hong-Sau construira la passerelle d’harmonisation parce qu’avec chaque inspiration vous construisez un lien plus profond. La pratique de faire ce qui est bien sans penser en être récompensé et sans attachement est aussi un moyen d’approfondir la relation entre vous et l’Infini. La pratique du don d’amour ou d’aide inconditionnels est un autre exemple d’approfondissement de votre compréhension et de votre confiance dans les Lois Cosmiques qui adouciront et même neutraliseront votre karma constrictif. C’est de cela dont il s’agit en yoga.

Lorsque vous aimez inconditionnellement, vous ne jugez pas les autres, mais vous avez de la gentillesse aimante et de la compréhension. Vous leur envoyez des bénédictions pour les aider à les libérer de l’ignorance de leur mental, de leur oubli et leur égoïsme… en résumé, vous leur permettez de vivre leur vie et leur karma comme ils le jugent sage ou important. En faisant cela, vous bénissez automatiquement votre propre complexe corps/mental et ainsi vous ne vous jugez pas trop durement, mais avec amour et pardon d’être un humain. Cela amène une vie heureuse et libre ainsi qu’une renaissance puissamment positive dans l’astral, ce qui adoucira et même neutralisera votre karma constrictif. C’est de cela dont il s’agit en yoga.

En yoga il y a la pratique de Tarka, la réflexion, qui se fait chaque nuit avant de s’endormir. En réfléchissant sur votre journée, au lieu de vous juger vous-même et de juger les autres, entraînez-vous à leur demander pardon et à vous demander pardon pour que vous puissiez les bénir et les aider. Ainsi, la Vie Divine vous bénira. Cela suit le vieux dicton yoguique : “Ceux qui bénissent sont bénis, ceux qui aiment sont aimés, ceux qui pardonnent sont pardonnés, ceux qui enseignent sont enseignés”.

La deuxième partie du tarka quotidien econsiste à relâcher tous les attachements à ce qui s’est passé et à ce qui ne s’est pas passé pendant la journée. Cherchez à comprendre le karma de ces évènements et ne rejetez la faute à personne, pas même à vous-même. Cette pratique deviendra l’un de vos grands atouts parce qu’elle rendra le contrôle de votre vie à vous-même, entre vos mains et non entre celles d’autrui. Cela amènera une félicité infinie et du bonheur dans votre vie et remplira votre mental de contentement ici et maintenant. Alors à ce moment que nous devons tous traverser, cela amènera la paix, l’absence de peur, la joie et la sagesse…

Avec mes bénédictions,

— Goswami Kriyananda in Le Voyage de l’Âme sur le Chemin Onirique Subtil

Les Rituels sont l’Incarnation du Style de la Vie Mystique !

Les Rituels sont l’Incarnation du Style de la Vie Mystique !

Namaste cher Étudiant sur le Chemin,

“Dans ce Cours d’Etudes Spirituelles intitulé Les Rituels Magiques du Kriya Yoga, j’ai l’intention de vous présenter l’un des Chemins positifs et ésotériques du Kriya Yoga. C’est un Chemin orienté Terre, consacré aux Forces Divines de la Vie telles que révélées dans la Nature. Son but principal est de guider le chercheur individuel vers la pratique de la Magie Kriya via les Rituels.

Composé de 20 Leçons, cet Enseignement, à la fois en théorie et en pratique, s’adresse au Chercheur solitaire qui marche le Chemin. Son but secondaire est d’inclure exercices et techniques conçus pour développer la capacité magique et donc un accord plus profond et élevé aux Forces Divines de la Vie.

Oui, le Kriya Yoga est un Chemin religieux joyeux qui naît de notre relation et du lien avec les Forces Divines de la Vie. C’est un Chemin très personnel, positif qui vous déplace d’une vie personnelle à la Vie Divine Vivante. C’est un mouvement du subjectif à l’objectif. C’est un mouvement de l’état mental ordinaire à un état du Mental Cosmique que vous expérimenterez par vous-même. De l’autre côté de ce Pont vous trouverez les Énergies Cosmiques d’où toute existence fut créée. Le Chemin du Kriya est une maturation personnelle et la réalisation que vous faites partie de cette énergie créatrice et donc, dans cette maturité, vous assumez votre responsabilité d’améliorer votre vie et celles de votre entourage.

En effet, le royaume psychique et le royaume matériel sont entrelacés et ce fait établit la base du Lien Magique. C’est grâce à ce Lien que les énergies matérielles peuvent affecter le mental et que le mental peut influencer l’astral, lequel à son tour peut influencer les énergies physiques.

Dans le Corps de la Nature, aussi bien que dans votre corps, se trouve l’expression intérieure et latente du Divin. Dans votre corps il y a le Mental, l’Esprit et l’Énergie Divine (Yoga-Siddhi). Donc, avec la concentration, la visualisation et la méditation, appelés Rituel Kriya, vous pouvez relier ces domaines d’énergie pour produire des transformations positives à tous les niveaux.

Le but de la vie mystique est de prendre les rituels hétérogènes, d’en rassembler l’énergie et de mettre ce corpus d’énergies en un Grand Rituel Mystique : Le Rituel Magique du Kriya.

En utilisant le Rituel Magique du Kriya, vous augmenterez le courant d’Énergie Divine dans votre vie et celles de votre entourage. Toutefois, les Rituels Ésotériques du Kriya s’accomplissent si et seulement si vous travaillez en harmonie avec les Lois de la Conscience et les Lois de la Nature.

Les Rituels Magiques sont le cœur du Chemin religieux. L’ultime but du Chemin est de contacter le Divin, d’abord en communiant avec le mental Cosmique, puis au moyen de la Méditation Absorptive. Ici le terme “absorptif” signifie incorporer votre Soi dans un Être Supérieur de façon à vous libérer de votre ego constrictif, mais pas de votre Vrai Soi, gagnant la Sagesse Spirituelle et la Grâce de l’Entité Supérieure.

Comment fonctionne le Rituel ? Pourquoi le Rituel fonctionne ? La réponse se trouve dans le concept de “Formes-Pensées” qui sont des unités d’énergie astrales (non-physiques), créées de pensées que les gens pensent.

Via le rituel, ces unités ou paquets d’énergie peuvent descendre dans l’état de rêve et entrer dans le plan physique où elles ont le pouvoir ou l’énergie d’influer dans votre état de rêve où est entreposé une grande quantité de votre karma de votre vie passée, prêt à se libérer dans cette vie. Elles ont le pouvoir d’adoucir ou même de changer le karma constrictif du passé.

C’est via le Rituel que votre mental quotidien peut parler à votre Inconscient et que le Subconscient peut parler directement à votre mental quotidien, et avec un sens et un but universels.

C’est avec le rituel que vous accomplissez votre dialogue avec la Vie. C’est avec le rituel que la Vie accomplit son dialogue avec vous.

En Rituel, vous êtes reliés à la Vie… Puisse-t-il en être ainsi pour vous…

Mes profondes bénédictions pour un Rituel fructueux,

— Goswami Kriyananda in Les Rituels Magiques du Kriya Yoga

Page 1 sur 4212345102030Dernière page »
Panier Élément supprimé. Annuler
  • Aucun produit dans le panier.
Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

La Lettre du Kriya vous donne chaque mois les dernières nouvelles du Centre de Kriya Yoga France ainsi que les derniers articles, ouvrages et cours en ligne publiés.

Vous êtes maintenant abonné(e) !

Pin It on Pinterest